Le sac à main - un objet de mode dominant - Marino Orlandi - Elvisa JASAK - Paris

Le sac à main – un objet de mode dominant

Accessoires

Le développement du sac en tant qu’accessoire a suivi celui de la civilisation, et s’est adapté aux besoins de chaque époque : il permettait d’emporter les effets personnels, qu’ils soient à caractère utilitaire ou précieux. Avec le temps, le côté pratique s’est agrémenté d’une fonction plus décorative. En même temps que l’évolution de la mode, le sac à main pour femme devient un accessoire de première importance, tandis que les subtilités en matière de réalisation et de détail deviennent symboles de statut social.

Le sac à main, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est le lointain descendant du bagage apparu il y a 2 siècles, quand voyager est devenu plus simple, sûr et accessible à un public plus large. Certains sacs à main ont atteint un statut culte, et les considérer comme simple accessoire serait un euphémisme. Au contraire c’est l’objet dominant dans la garde-robe. L’un des plus fameux est peut-être le Birkin d’Hermès, mais le classique de Chanel ou les modèles à succès de Dior, de Fendi, ou de Louis Vuitton ne sont pas en reste.

Le rôle et l’usage du sac à main

Pendant plusieurs siècles, sacs, bourses, et besaces furent avant tout des objets pratiques du quotidien, portés aussi bien par les hommes que par les femmes. Ils sont peu à peu devenus des accessoires incontournables, voire des pièces maîtresses de la garde-robe. Conçus avant tout, comme beaucoup d’autres objets d’époque, pour servir une fonction pratique, ils ont progressivement acquis un rôle plus esthétique, au point de devenir un médium d’expression stylistique et de mode. Qu’on le veuille ou non, le sac à main est le reflet de notre statut social, ce qui explique en grande partie son succès commercial.

Les sacs, poches et autres contenants se distinguent par leur usage, et une garde-robe bien équipée abrite bien souvent plus d’un type d’accessoire : le sac de tous les jours que l’on emmène en ville, les sacs du soir pour les occasions spéciales, les serviettes en cuir pour un usage professionnel, les sacs de randonnée, les portefeuilles, porte-monnaie et bourses, les valises, les sacs de voyage, etc.

Dès le XVIIe siècle (quand la poche se généralise dans la mode vestimentaire masculine), le sac à main devient un article de mode féminin. Ce n’est qu’avec l’apparition des activités modernes et la généralisation des appareils et gadgets portables que l’on emporte sur soi au quotidien, que le sac devient de nouveau un accessoire primordial pour l’homme contemporain.

Tandis que la mode d’antan était beaucoup plus inerte et que les changements esthétiques se déroulaient sur plusieurs générations, voire centaines d’années, il en va tout autrement de nos jours. Cela s’applique aussi aux sacs à main : au lieu de répéter inlassablement les mêmes formes à outrance, les styles changent en fonction des saisons ; plusieurs fois au cours d’une seule année !

Il convient toutefois de dire qu’il existe des classiques intemporels, et le design des sacs à main n’échappe pas à cette règle.

Le développement du sac à main

Il existe trois musées dédiés au thème des sacs à main dans le monde. Le plus célèbre est le Tassen Museum d’Amsterdam, qui abrite une collection de 5000 sacs, allant des plus vieux exemplaires en état de conservation, jusqu’aux modèles les plus récents. Les sacs étaient souvent réalisés à partir de matériaux prompts à se dégrader ou à se décomposer sous l’effet du temps, mais il existe d’autres sources qui nous permettent d’étudier ces modèles primitifs, tels que peintures et enluminures.

On sait donc que les sacs sont apparus à l’aube de l’Histoire, sous différentes formes et pour divers usages, dès que le besoin de transporter outils, ustensiles et objets précieux s’est manifesté.

Dans les sociétés primitives, les agriculteurs transportaient leurs semences dans des sacs.

Au Moyen-Âge, ce sont les petites bourses accrochées à la taille qui deviennent indispensables pour transporter argent et objets de valeur.

À la Renaissance, la mode vestimentaire se caractérise par le port de plusieurs couches d’habits élaborés, ce qui permet de dissimuler les sacs dans les couches intérieures. On allait parfois même jusqu’à les coudre, pour éviter qu’ils ne soient dérobés trop facilement.

Enfin, l’on voit apparaître la mode des châtelaines, ceintures en argent mi-sacs mi-bijoux.

Avec l’essor et la démocratisation des voyages, les sacs connaissent une véritable révolution. Le bagage à main conçu pour les voyages en train est le véritable ancêtre des sacs à main modernes : il devait pouvoir être transporté à la main, être pratique, mais aussi suffisamment distingué et élaboré pour respecter diverses normes sociales et autres conventions d’usage.

C’est aussi l’essor de nouvelles techniques de confection et de nouveaux matériaux, ce qui aboutit à des designs révolutionnaires. L’héritage de cette époque pleine d’idées et d’innovations en termes de design s’est perpétué, sous forme de divers détails et astuces, jusqu’ à nos jours – on pense aux clés et serrures, aux cadenas, boucles et fermoirs, aux poches… la liste est longue.

Cette mini révolution industrielle est aussi à l’origine d’un transfert de compétences. Ce qui était autrefois l’œuvre et le fruit du savoir-faire des artisans couturiers devient un produit clé pour les fabricants de bagages. De nombreuses marques de sacs à main de renommée internationale ont vu le jour à cette époque caractérisée par l’essor industriel et la libéralisation du voyage.

Au tournant du XXe siècle, les grands changements sociétaux aboutissent, entre autres, à une perception entièrement renouvelée, en termes de mode. Les femmes s’émancipent, et leur rôle accru dans la société est reconnu et pris en compte par les pionniers de la mode et du design. Les nouveaux sacs à main sont mieux adaptés à la situation : ils sont plus grands et on peut enfin les porter en bandoulière.

Le sac à main - un objet de mode dominant - Marino Orlandi - Elvisa JASAK - Paris

Le sac à main – un objet de mode dominant – Marino Orlandi

Les sacs à main les plus célèbres

Les grands bouleversements sociétaux du XXe siècle apportent aussi leur lot de changements plus palpables sur les objets du quotidien. Les différents modèles et dérivés bien ciblés de sacs, destinés à divers usages apparaissent à ce moment. Le XXe est donc le siècle qui a vu naître ce que l’on appelle de nos jours le branding, autrement dit la gestion de l’image de marque. C’est aussi la naissance progressive des grands noms du design et des créateurs de modèles luxueux et exclusifs de sacs à main.

Les sacs adoptent un rôle de plus en plus important, voire primordial, dans les maisons de haute couture, qu’il s’agisse d’Hermès, de Prada, de Gucci, de Louis Vuitton, d’Yves Saint Laurent, de Dolce&Gabbana, de Dior, de Chanel, de Versace, de Donna Karan…

Quel que soit leur âge, leur rang social ou leur situation financière, les représentantes de la gent féminine ont un penchant à aimer et adopter les sacs à main tendance et jolis. Dans ce domaine, les designs classiques auront toujours l’ascendant sur les modèles saisonniers, car leur valeur restera toujours la même.

Il est difficile, voire ingrat de nommer le meilleur sac à main au monde, mais l’on peut au moins se laisser tenter par l’exercice de nommer quelques-uns des plus célèbres.

Le Birkin, sac à main au succès planétaire incontesté, doit son apparition à la rencontre fortuite, au cours d’un voyage en avion, entre la chanteuse Jane Birkin et le dirigeant d’Hermès.

Un autre classique, populaire et apprécié partout, est le sac à main à rabat en peau cousue de chez Chanel, et sa longue bandoulière dorée.

Le sac carré en peau de crocodile Lady Dior doit sa popularité à la défunte Princesse Diana.

L’un des modèles les plus marquants est aussi la Baguette de Fendi, qui se porte sous le bras ou dans le pli du coude.

Enfin, pour compléter cette liste prestigieuse, on peut citer les modèles Buffalo (Falchi), Jackie O (Gucci), Novak (McQueen)…

Si, pour le choix de votre prochain sac à main, vous vous en tenez à un design classique, vous serez sûrs de ne pas commettre d’erreur. Le seul inconvénient est que ces modèles sont généralement plutôt onéreux.

Observons toutefois que les nouveaux créateurs cherchant à percer et à se faire un nom sur le marché du sac à main, ont tendance à s’inspirer des grandes marques, tout en leur insufflant une touche personnelle, aussi bien sur la forme, que sur le choix des matériaux, des fonctionnalités, ainsi que sur l’image en général.

Une clientèle attentive et aux goûts raffinés ne manquera donc pas de trouver, même dans une gamme de prix plus accessible, un modèle de sac à main joli et pratique.

De tout temps, le sac fut la manifestation, sous forme tangible et palpable, des besoins de la vie au quotidien. Il n’est donc pas surprenant de constater que les tendances sociales et les avancées technologiques aient influencé le produit et ses variantes au fil des époques. On parle bien entendu du rôle ou du rang de la femme dans la société, de l’évolution de la monnaie, des modes de transport, de l’apparition des téléphones portables et ainsi de suite.

Au cours des dernières décennies, le sac à main est devenu le produit phare et la source principale de revenus et de prestige pour les grandes marques de la mode, au même rang que les parfums de luxe, les chaussures, et les lunettes de soleil. Le temps où le sac était un simple accessoire vestimentaire est loin derrière nous, c’est désormais un objet de mode dominant.


J’aimerais, par ce message, adresser mes remerciements à Marino Orlandi et Musée des sacs Hendrikje de m’avoir généreusement prêté leurs photos afin d’illustrer cet article.

,
Article suivant
Le secret de l’élégance
Article précédent
L’importance de l’hygiène dans l’apparence

Articles liés

Menu